Digitaliser sa comptabilité

A l’ère du numérique, dématérialisation des documents, outils collaboratifs et logiciels de gestion d’entreprise sont devenus indispensables pour la pérennité de l’entreprise et son bon fonctionnement. Une des pratiques qui a émergé est la digitalisation des services comptables. Explications.
Publié le 19/12/2018

Une organisation simplifiée avant tout

La transformation numérique des entreprises a bouleversé fonctionnement et gestion interne mais aussi externe de ces dernières. Dans un environnement où le bon traitement des données est vital, les métiers de la comptabilité ont évolué notamment en se digitalisant.   

Une des principales évolutions a été la dématérialisation des opérations comptable qui a transformé le rapport à l’expert-comptable. En ligne, il devient alors possible de scanner ses factures, imprimer des documents rapidement ou encore consulter sa data comptable en temps réel. L’expert-comptable gagne ainsi en conseil au sein de l’entreprise en s’allégeant des tâches administratives. 

En simplifiant la comptabilité par son automatisation, les opérations journalières sont en effet moins fastidieuses : mise en place de la déclaration sociale nominative (DSN), archivage électronique des documents, e-facture, bulletins de paie…Il est aussi plus simple de sortir rapidement un reporting / tableau de bord régulier ou encore développer sa clientèle sans être encombré du process papier pour signer son contrat ou engager des factures. 

Place au conseil

Les tâches administratives digitalisées, l’expert-comptable va pouvoir endosser son rôle de conseil et développer sa relation client de manière plus qualitative. Le pôle comptabilité devient alors pour l’entreprise un véritable partenaire business. 

Selon le 4ème baromètre de la transformation numérique des cabinets d’expertise comptable réalisé par La Profession Comptable / Cegid, en 2018, 87% des cabinets ont initié les chantiers de transformation nécessaires. Réalistes, ils sont cependant très peu nombreux à estimer que cette transformation est terminée.

A l’occasion de son 72e congrès annuel, le Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables a dévoilé pour sa part, les principaux enseignements de son étude biennale sur les marchés de la profession comptable. 

En France, entre 7 et 8 TPE-PME sur 10 ont recours aux services d’un cabinet ou d’une AGC (Association de Gestion et de Comptabilité) ; une proportion que l’on retrouve également au sein des associations. Mais bien que le recours à l’expert-comptable soit le plus souvent lié à une problématique de conformité réglementaire, il est désormais attendu dans des domaines plus éloignés de son cœur de métier :

  • conseil informatique (31% des entreprises et 15% des associations)
  • formation (28% des entreprises et 30% des associations)
  • aide au recrutement (17% des entreprises et 16% des associations)
  • marketing et communication (10% des entreprises et 10% des associations)

Où en êtes-vous de votre digitalisation ?

  • Budget et comptabilité
Nos offres

Agenda de l'entreprise