Robotisation, objets connectés, blockchain, réalité augmentée : Quelles innovations choisir et pour quels usages ?

La technologie s’est infiltrée jusqu’au plus petit rouage de la majorité des entreprises, alors qu’auparavant, l’informatique se limitait aux ordinateurs et aux connexions Internet.
Publié le 30/11/2017

Qu’il s’agisse d’attirer des clients, d’optimiser l’expérience utilisateur ou de développer de nouveaux business models, presque toutes les entreprises aujourd’hui sont devenues des entreprises IT

C’est précisément pour cette raison que la technologie est devenue contraignante pour de nombreux entrepreneurs. Partout, autour de vous, vous entendez parler de nombreuses innovations. Mais comment identifier la valeur ajoutée pour vous ?  

Qu’il s’agisse de robotisation, des objets connectés, de blockchain ou de la réalité augmentée et virtuelle, vous devez savoir sur quels aspects vous focaliser, et déterminer ce qui n’est pas clé pour vos investissements.

Voici un aperçu des technologies susceptibles d’être pertinentes pour les entrepreneurs.

La robotisation

De plus en plus de tâches initialement effectuées par des hommes peuvent aujourd’hui être exécutées par des robots.

Les premières formes "visibles" de robotisation sont apparues dans l’industrie automobile, où les travaux de soudure ont été progressivement confiés à des robots.

Aucun homme ne peut égaler leur rapidité, leur précision et leur régularité.

Aujourd’hui, des robots ont également fait leur entrée, par exemple, dans l’administration financière.

Selon toute probabilité, l’effet de la robotisation aura un impact majeur sur le marché du travail.

Il ne s’agit pas de savoir si la robotisation va influencer notre travail – ce sera de toute façon le cas – mais bien de savoir quel sera son impact sur l’emploi.

La robotisation influencera la quasi-totalité des secteurs et entreprises. La pertinence dépend surtout des processus : les robots peuvent déjà se charger de tâches simples et chronophages. Pour les tâches plus complexes ou les fonctions créatives, il faudra encore attendre un peu.

Où en êtes-vous de votre digitalisation ?

  • Transition digitale

L’IoT ou les objets connectés

L’Internet des Objets (IdO) (en anglais "Internet of Things" - IoT) est également un phénomène technologique qui frappe l’imagination.

En deux mots, l’IdO désigne les appareils toujours plus nombreux connectés à Internet.

Outre les smartwatches et les dispositifs mobiles, citons également les appareils électroménagers, les machines de production et les moyens de transport qui sont dotés de récepteurs.

Le but ultime est d’en obtenir des processus plus efficaces. La logistique deviendrait également meilleure et moins coûteuse, puisque les objets peuvent indiquer où ils se trouvent dans la chaîne d’approvisionnement.

Pour la maintenance préventive, des appareils indiqueront à temps qu’ils ont besoin d’un entretien. Pour les entrepreneurs, il s’agit effectivement de savoir quand il est temps de rendre votre produit "connecté" et quand réaliser une analyse de rentabilité.

La réalité virtuelle et augmentée

Deux possibilités s’offrent à vous si vous voulez créer un monde virtuel accessible à votre écosystème. 

  • Soit en construisant une représentation se superposant au monde réel, c’est la réalité augmentée. L’intérêt principal est de proposer davantage d’interactions entre le réel et le virtuel. Le jeu Pokemon Go est un exemple connu du grand public d’application intégrant la réalité augmentée. 
  • Soit en créant un monde totalement nouveau, c’est la réalité virtuelle. L’utilisateur est alors propulsé dans un monde créé artificiellement par ordinateur à l’aide d’un casque occultant posé sur sa tête. On pense notamment au Google Cardboard qui permet d’escalader le Mont Blanc comme si on y était. Ici aussi, de nombreux fournisseurs sont occupés à développer des produits et logiciels. 

Dans quelle mesure tout ceci est-il vraiment pertinent pour les entreprises ? De manière générale, il semble que pour l’instant, la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont uniquement intéressantes pour les entreprises qui veulent bâtir une expérience client optimale et novatrice.

La Blockchain

Dernière technologie ayant rapidement gagné en popularité ces dernières années : la blockchain.

On pourrait décrire la blockchain comme un système qui automatise la confiance.

La première application connue utilisant l’infrastructure de la blockchain est le bitcoin, la monnaie numérique.

Toutes les personnes qui possèdent ou vendent des bitcoins sont connectées à une base de données centrale. Lorsque des bitcoins sont transférés entre deux parties, la transaction est à la fois enregistrée dans les systèmes des deux intéressés et dans l’administration de toutes les personnes connectées. 

Pour autant, les possibilités offertes par la blockchain vont bien au-delà de celles offertes par le bitcoin. Née en 2009, la blockchain est un protocole de pair-à-pair (P2P) de gestion de données numériques transparent, et surtout infalsifiable et sécurisé.

Cela a ouvert la voie à un éventail quasi infini d’applications. On entre dans l’ultime étape de la désintermédiation avec la possibilité de réaliser des transactions en direct, sans commission, ni intermédiaire. Si vous ne voulez pas manquer ce train, montez à bord dès aujourd’hui.

 

Toutes ces technologies ont un point commun : elles dépendent de la taille du marché et de sa normalisation (standards). Ce sont les conditions sine qua non pour toutes les avancées technologiques. Ainsi, par exemple, les films HD ne sont devenus intéressants pour le grand public que lorsqu’il a été possible de les produire à grande échelle et que le secteur a sorti une norme (le BluRay).

En tant qu’entrepreneur, mieux vaut rester prudent sur les investissements en nouvelles technologies et éviter que votre modèle en soit totalement tributaire. Dans tous les cas, la technologie est un moyen, et non une fin en soi.

Article rédigé par Laure Boutron, Directrice Marketing 

 

Agenda de l'entreprise

Inscrivez-vous