Créée en 1993, A.D.T. International se positionne à ce jour en leader sur le marché français de la traduction et de l’interprétation.
Publié le 18/05/2018

"Le capital humain représente notre force depuis 25 ans", explique Jamila Ouzzine, directrice générale d'A.D.T. International. "Aujourd’hui comme hier, la satisfaction de nos clients et la qualité de nos services se trouvent au coeur de notre démarche".

Une méthodologie rigoureuse, un suivi de projet fluide et un travail effectué dans les règles de l’art. "Nous nous appuyons sur un réseau international de traducteurs et d’interprètes, évalués et sélectionnés sur un double critère : leur langue maternelle et leur domaine de spécialisation", ajoute-t-elle.

"De quoi gagner la confiance de nos clients – qu’ils soient TPE, PME ou entreprises du CAC 40 – en leur offrant des prestations sur-mesure, adaptées à leurs impératifs individuels".

Bénéficier d'un regard objectif

Un positionnement qui a permis à A.D.T. International d’étendre son activité sur les cinq continents, tout en s’assurant d’une croissance continue. "Nous sommes ouverts toute l’année et nous recrutons tous les jours", précise Jamila Ouzzine. "Sans oublier que nous menons actuellement un travail important sur notre développement international".

Un projet activement soutenu par la CCI Paris Ile-de-France, et cela à plusieurs niveaux. "La CCI nous a ouvert de nombreuses portes", se souvient-elle. "Que ce soit sur le volet commercial ou sur notre présence en ligne, nos interlocuteurs ont toujours été très investis et d’excellents conseils".

Analyser l’existant, se poser les bonnes questions… et se projeter toujours plus loin. "Ces échanges m’ont permis de bénéficier d’un regard objectif, tout en m’apportant des billes pour monter en compétences et repenser l’ergonomie de notre site web", conclut Jamila Ouzzine, également membre du réseau Plato numérique, géré et animé par la CCI et son dispositif Les Digiteurs.

"Toujours encourageant et pragmatique, l’appui de mes interlocuteurs m’a beaucoup aidée. J’en suis vraiment reconnaissante".

Interview publiée dans Les Echos du 14 mai 2018

Où en êtes-vous de votre digitalisation ?

Agenda de l'entreprise

Inscrivez-vous