Digitalisez vos processus de recrutement

A l’heure de la transformation numérique, les entreprises sont toujours plus nombreuses à investir le web social à des fins de recrutement.
Publié le 23/03/2016

Si cette stratégie peut s’avérer gagnante en termes d’image, de notoriété et de marque employeur, elle doit néanmoins être le fruit d’une stratégie globale et cohérente.

Quelles sont alors les bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour réussir à tous les coups son recrutement 2.0 ?

Cet article fait le point.

Optimiser ses recrutements à l’heure du web social

La digitalisation du recrutement est aujourd’hui devenue une nécessité pour les entreprises. Internet a considérablement bouleversé les pratiques et les relations entre les employeurs et les candidats potentiels, amenant à reconsidérer l’approche du recrutement. Un sondage CSA révèle, en ce sens, que 67 % des Français ont déjà recherché des offres d’emplois sur internet.

Le recours aux réseaux sociaux est donc incontournable, la tendance est aujourd’hui au recrutement multi-canal. "Pour optimiser et soigner l'image de son entreprise, il est indispensable d'être présent sur tous les réseaux sociaux, et de diffuser la même image sur l'ensemble de ces supports. L'idée est de créer un contenu innovant, différent des informations que l'on peut trouver sur le site carrière", explique Marie Verrière, chargée de recrutement chez PwC. Cohérence et créativité sont donc le cocktail gagnant pour un recrutement de qualité en ligne.

Comment se repérer dans la nébuleuse internet ? D’après une étude menée en 2014 par ManPowerGroup, le site internet d’une entreprise demeure le canal le plus utilisé pour 86 % des candidats à un poste. La page de recrutement d’un tel site est devenue un enjeu crucial dans l’élaboration d’une stratégie de notoriété. 

Cette même étude démontre que 30 % des candidats potentiels à un poste misent essentiellement sur les réseaux sociaux. Parmi eux, 72 % utilisent Facebook pour leurs recherches, 43 % Google + et Linkedin, et 13 % Twitter. Les usages diffèrent selon les âges, les revenus et les niveaux d’avancement dans la carrière.

Où en êtes-vous de votre digitalisation ?

Recruter en ligne, c’est cultiver une bonne marque employeur

Miser sur le digital pour recruter les talents de demain est donc vital, encore faut-il savoir s’y prendre pour cultiver une bonne marque employeur. Cette dernière est un sujet de préoccupation récent en entreprise. On parle également de "Marketing RH". 

La présence digitale d’une société à travers un site web ou sur les réseaux sociaux professionnels rassure les potentiels candidats. Ils peuvent se renseigner plus facilement sur l’entreprise, entrer en contact directement avec des collaborateurs. Les candidats sont donc mieux informés, ce qui permet d’améliorer la qualité des profils reçus et de valoriser la société à moindre coût. Il est aussi important de s’adapter au ton des réseaux sociaux pour toucher au mieux sa cible.

"Les entreprises se contentent de décrire les postes dans des termes ou un jargon souvent incompréhensibles pour des personnes qui ne travaillent pas dans l'entreprise. Il faut au contraire privilégier une syntaxe et une rhétorique qui rendent les offres plus accessibles et attractives", souligne Christophe Fourleignie Duc, Président de l’ACCE.

Pour cultiver une bonne marque employeur, il apparaît nécessaire de créer une relation personnalisée, une "expérience candidat", selon Marie Verrière. Il s’agit de  l’expérience que le candidat aura eu et ses ressentis lors des différents contacts tout au long de son processus de recrutement. Cette expérience peut être améliorée en donnant aux postulants les informations clés sur l’entreprise afin de les inciter à candidater. C’est dans cet esprit que des entreprises comme Sephora ou Danone ont créé des pages Facebook dédiées qui permettent aux potentiels candidats d’interagir directement avec les salariés.

Qu’y a-t-il de nouveau depuis ces derniers temps ?

En matière de recrutement digital, les innovations et les évolutions ne manquent pas.

On peut noter par exemple la démarche initiée par l’entreprise Path Motion qui propose aux entreprises de mettre en place une plateforme sur leur site afin de permettre aux candidats de tchater en ligne directement avec des "salariés ambassadeurs". L’objectif de cette initiative est de convaincre les meilleurs talents de les rejoindre. Les collaborateurs font ainsi des témoignages personnels sur leur métier, leur expérience, ou leur parcours. David Rivel, le fondateur de cette entreprise, justifie ce choix par le fait que "tout ce qu’une entreprise peut faire pour se différencier va clairement influencer le candidat à venir dans l’entreprise".

La tendance actuelle est aussi celle du recrutement par mobile. De plus en plus d’entreprises créent des applications smartphone de recrutement. Si l’efficacité de ce type d’outil n’est pas encore au rendez-vous, il  a le mérite de véhiculer une image dynamique et ouverte de l’entreprise : "Ce type d’application sert d’abord à renvoyer de l’entreprise une image moderne en proposant une alternative à l’envoi classique d’un CV et d’une lettre de motivation", explique Richard Lac, Directeur de l’Observatoire SIRH.

Agenda de l'entreprise

Inscrivez-vous